Notre Actualité

Aquatiris-visite

Aquatiris : visite de 150 professionnels chez...

Aquatiris, société spécialisée dans l'assainissement écologique sans fosse...
En savoir plus...
Saint-Malo

Quelle quantité de déchets produisons-nous...

Chaque année en France, un habitant produit 573 kg d’ordures ménagères (chiffres...
En savoir plus...
Fabrication française

EMP supporte le trophée handigolf « Parenthèses de Vies »

Affiche Handigolf
9/10/2017
Cette année aura lieu la 4e édition du Trophée « Parenthèses de Vies » au Golf des Ormes. Le parrain de l'événement, le skipper Gilles Lamiré, sera présent lors de l'ouverture le 21 octobre prochain.

Cette compétition de golf se tiendra sur la parcours du Domaine des Ormes et rassemblera 18 équipes de quatre golfeurs dont un handigolfeur les règles de ce sport sont les mêmes pour tous.
Gilles Lamiré, skipper professionnel, est parrain de l'événement pour la seconde fois cette année. Il participera au tournoi avant son départ du Havre pour la « Transat Jacques Vabre » en double sur son Mutli50.


Pour plus d'informations : www.parenthesesdevies.org
Evènement sur le site Handigolf France : http://handigolf.fr/events/trophee-handigolf-des-ormes-2017/
 

Naissance de « Parenthèses de Vies »
Grande sportive et élève de l'École Nationale de Voile de Saint- Pierre-de-Quiberon, Christine Alix débute sa carrière en 1978 en tant que véliplanchiste, puis devient régattière et passe sur First Class 8 avant de naviguer sur sélection 11... Malheureusement une maladie se révèle fin 1993, mettant fin à sa carrière sportive. En 1994, Christine passe de « valide » à « handicapée ». Après de longues années compliquées, Parenthèses de Vies va naître avec Ginette Adamson, Carl Adamson et Béatrice Théault.

L'association s'est fixée quatre missions :
- Handigolf et golf ;
- Handivoile et voile ;
- Caritative / humanitaire : lunettes pour les enfants au Maroc, actions locales et ponctuelles d'aide ;
- Enfin, partant du principe que pour toute personne corps et esprit sont indissociables, la mission culturelle doit évidemment se développer elle aussi, autour des axes précédents.